comprtement du bht

Auteur  
# 12/06/2011 à 11:09 debourge martine
j'ai 3 bht "perlatus".Ils sont dans un aquarium de 30X30X35 de haut,bien ventillé.J'ai mis 1O cm de sable,desz copeaux de noix de coco,une cachette,du branchage pour grimper,des coquilles,une éponge naturelle dans une gamelle d'eau minérale,plus nourriture diverses, la température est d'environ 25° et 80% d'humidité,en un mot:tout pour etre heureux!!!!!!!
Le seul souci,c'est qu'ils passent leur journée enterrés.Pour leur donner le bain d'eau de mer,je dois fouiller le sol pour les trouver.
Mes questions:comment faire pour qu'ils sortent dans la journée et non pas que la nuit ? comment savoir si ils ne sont pas entrain de muer?
Merci de votre réponse
# 13/06/2011 à 15:43 Fitis
Bonjour,

Les BHT sont des animaux avant tout nocturnes, leur pic d'activité est à la tombée de la nuit, c'est donc assez normal que vous ne voyez pas trop les C.perlatus durant la journée. Mais c'est une espèce qui une fois bien installée et en confiance, peut avoir une activité diurne importante : ils adorent la chaleur combinée à une bonne humidité. Les C.perlatus, surtout de petite taille, sont très craintifs, fragiles et passent souvent leur journée enterrés dans le sable. C'est pour cela que c'est une espèce (bien que magnifique) que je ne conseille pas aux débutants (en plus de demander des soins plus pointus que les autres espèces). Essayez pour les stimuler d'introduire des aliments marins (algue, poisson, huître ...).
Une règle d'or à appliquer : il ne faut jamais déterrer un BHT enterré même s'il n'a pas eu son bain depuis longtemps, il peut en effet s'apprêter à muer et le déranger le mettrait en péril. De plus, même s'il ne mue pas, c'est causer un grand stress chez l'animal et celui-ci sera encore plus craintif et ne sortira pas durant la journée (cercle vicieux). En conclusion, pour les C.perlatus, le meilleur moyen de les voir souvent durant la journée est de les laisser un peu tranquilles, évoluer sans stress extérieur. Mais les vôtres peuvent très bien s'apprêter à muer (pré-mue), d'où leur inactivité.

Cordialement,
Fitis.
Répondre à ce message
Code incorrect ! Essayez à nouveau