Les Coquilles

 

 

      Les coquilles sont primordiales dans la vie des Bernard l'hermite terrestres, puisqu'elles protègent leur abdomen mou, très vulnérable face aux prédateurs naturels et évitent également la dessiccation de l'abdomen. Il est donc nécessaire de donner plusieurs coquilles (de gastéropodes) et à des tailles différentes pour chaque spécimen. La croissance des BHT est liée au nombre de coquilles disponibles et des bagarres peuvent éclater si leur nombre est insuffisant. Par "coquille", on entend : coquillage de gastéropodes marins le plus souvent ou coquille de gastéropodes terrestres comme l'Achatine.

      Les coquilles vendues dans le commerce dites "peintes" ne sont pas souhaitables car elles n'ont pour la plupart pas la forme adaptée aux BHT, elles contiennent une peinture nocive à long terme et ne sont pas de très bon goût, niveau esthétisme, vous en conviendrez. Le Bernard l'hermite terrestre est un animal sauvage, il faut lui rendre sa dignité même si ce genre de coquilles peut, je le conviens, attirer les plus jeunes, mais il existe dans la nature une quantité de coquillages aussi colorés qu'originaux, les BHT ne s'y tromperont pas !

      Acheter des bulots chez un poissonnier est un achat formidable car vous pourrez doublement en profiter : après les avoir dégustés et après avoir enlevé tout l'abdomen des bulots (on peut les faire chauffer dans de l'eau pour qu'il n'y ait plus de résidus), les placer dans le terrarium. Rapidement, vous devriez avoir des changements de coquilles si leurs anciennes ne leur convenaient pas !

 

Une coquille de bulot.

 

  • Quelle taille de coquille pour mes BHT ?

      Il est nécessaire de mettre à disposition des coquilles qui ont une taille adaptée à vos propres BHT. Ainsi, il est intéressant de mesurer le diamètre d'ouverture de celle-ci, c'est-à-dire la distance la plus grande entre ses extrémités (voir figure ci-dessous) et de mettre des coquilles approchant cette valeur ou légèrement supérieures, à vous ensuite d'ajuster en fonction de l'état de votre BHT dans sa coquille, s'il est à l'étroit ou bien s'il y a de la marge ... Il ne faut donc pas mettre des coquilles trop larges ou trop petites.

 

       © Fitis. Coenobita E-Monsite.

 

Ex. : Un de vos BHT possède une coquille d'ouverture de 2.5 cm. Vous devrez donc disposer des coquilles de 2.5 cm à 3.0 cm environ (jusqu'à 3.5 cm s'il est à l'étroit).

 

© Hermitcrabpatch.com

 

Les coquilles/coquillages préférés des BHT :

© Hermitcrabpatch.com.

 

   → En fonction des espèces :

 

Pour Coenobita brevimanus : Sans aucun doute la coquille Turbo sp. pour quasiment tous les individus en particulier Turbo setosus et Turbo petholatus. Parfois Achatina fulica, Tonna sp., Murex sp., Cittarium pica, ou des coquilles d'escargot terrestre de forme ronde.

 

Pour Coenobita cavipes : Achatina, Turbo, Tonna,  Buccinum undatum (bulot) ...

 

Pour Coenobita clypeatus : Buccinum undatum (bulot), Cittarium pica, Turbo sp., Murex sp., Chicoreus sp., Babylonia sp., Cancellariidae, Bursa sp., Fasciolaria sp. ...

Pour Coenobita compressus : Nerita scabricosta, Babylonia aerolatata ... Coquilles de forme arrondie en général.

Le C.compressus est très pointilleux sur le choix de ses coquilles. Il affectionne particulièrement les coquilles courtes avec une ouverture assez large en forme de "D", c'est-à-dire ni ronde, ni ovale. La coquille de prédilection est la Nerita scabricosta (à condition qu'elle ait été usée et modifiée par plusieurs générations de C.compressus avant lui, autant dire difficiles à trouver : voir Article sur le Remodelage des Coquilles). Il y a celles qu'il accepte assez volontiers "neuves" (non remodelées) : Babylonia areolata, Babylonia japonica, Babylonia spirata, Natica sp., Euspira sp., Polinices sp., Neverita sp.. Et enfin les coquilles acceptées non remodelées, s'il n'a pas le choix : Littorina zebra, Thaïs sp., Melongena melongena, Cantharus melanostomus. Mais il les préfèrerait remodelées…
 

Pour Coenobita perlatus : Chez les spécimens adultes, le choix est essentiellement du Turbo sp. comme le Turbo setosus ou Turbo petholatus voire des Tonna sp., des Murex sp. ou des Fasciolaria sp. Chez les juvéniles, le choix est beaucoup plus important : Murex sp., Bursa sp., diverses coquilles de forme allongée comme le Telescopium sp., Buccinum undatum (bulot), Achatina sp. ...

 

Pour Coenobita purpureus : Achatina sp., Turbo sp., Fasciolaria sp. ...

 

Pour Coenobita rugosus : Turbo sp. notamment Turbo setosus; coquilles d'escargot terrestre comme Achatina fulica; Cancellariidae, Bursa sp., Lunella coronata, Neritida polita, Bufonaria sp., bulot ... Pour les gros spécimens, surtout le Turbo setosus.

 

Pour Coenobita scaevola : Nerita undata, Turbo radiatus, Cerithium caeruleum, Nassarius arcularius plicatus, Autres (Littorina, Polinices, Natica ...).

 

Pour Coenobita spinosus : Achatina ...

 

Pour Coenobita variabilis : Babylonia, Tonna, Turbo, Murex, Phasianella...

 

Pour Coenobita violascens : Chez l'adulte : Fasciolaria sp., Achatina fulica, Murex sp., Bursa sp., Chicoreus sp., Neptunea tabulata, Babylonia sp., Hemifasum sp., Buccinum undatum (bulot), rarement Turbo sp. En général, les coquilles de forme allongée sont préférées car le Coenobita violascens a un abdomen long. Les juvéniles sont essentiellement dans des coquilles très allongées comme les Turritella sp., les Telescopium sp., les Ceritium sp., les Terebra sp.  ...

 

  • Dextre ou Sénestre ? 

Avant d'offrir des coquilles de gastéropodes à nos BHTs pour leur servir de demeure, vérifions bien que ce sont des coquilles "dextres" !
Pour ce faire, regardons-les en positionnant l'apex (le bout pointu) en haut et l'ouverture face à nous. Cette ouverture doit se trouver à droite !
Heureusement les coquilles "sénestres" sont rares. Il en existe pourtant quelques espèces, donc avec l'ouverture à gauche ! Par exemple le 'Neptune sénestre' (Neptuna contraria) que l'on trouve en Méditerranée. Ou bien le 'Busycon éclair' (Busycon contrarium) au large de la Floride.
Et parmi les espèces normalement dextres il y a parfois des anomalies ! Mais c'est très rare.
Certains escargots terrestres possèdent également des coquilles sénestres.
Autant vous dire que toutes ces espèces de coquilles ne seront jamais adoptées par nos BHTs. Pour eux, elles sont spiralées à l'envers. Leur abdomen  étant fortement asymétrique, il ne peuvent entrer que dans des coquilles dextres.

B1939840 8946 407e 9741 fb36f671c1579cab9d88 8522 4a6c 90f1 f15cd3885cda

Une coquille dextre à gauche versus une sénestre à droite. © Marikar. 

 

Les Coquilles:

 

Turbo petholatus :

 

Lunella :

 

Green Turbo (Turbo setosus) :

 

Murex :

 

Cittarium Pica :

 

Turbo sarmaticus:

 

Neritae :

 

 

Achatina (escargot terrestre) :

 

Buffonaria :

 

Fasciolaria :

 

Bursa :

 

Babylonia :

 

 

 

 

Neptunelea :

 

Tonna :

© Photos Web.

 

 

Posez vos questions sur le forum (Cliquez sur l'image) :

Forum logo def 006

 

 

Commentaires (77)

1. Marikar 26/11/2015

Bon, je dois avouer que, pour ce qui est de l'intelligence, je me faisais un peu l'avocat du diable ;-)
Mais ça n'enlève rien à la faculté d'adaptation des Coenobita...

2. Fitis 26/11/2015

De rien ! ;)
Oui, c'est toujours étonnant la capacité d'adaptation de nombreuses formes de vie à des conditions environnementales difficiles. Pour ce qui est de "l'intelligence", tout dépend de la définition qu'on en donne (les critères chez les animaux sont souvent controversés) mais on peut sans doute parler d'une "adaptation comportementale intelligente".

3. Marikar 25/11/2015

Super! Merci pour le travail effectué ;-)

4. Marikar 25/11/2015

Ce qui m'étonne c'est que dame Nature ait prévu l'installation du C.compressus dans des zones où on trouve principalement des gastéropodes marins dont la coquille n'est pas du tout adaptée à la morphologie d'un Bernard l'ermite : petite taille du coquillage, décoré sur son ouverture de "dents" plus ou moins marquées et en plus spiralé latéralement ! Ça manque de logique tout ça ;-) Ce pauvre compressus a donc dû adapter son comportement à son environnement. Ce n'est pas là une des définitions de l'intelligence ? :-)
PS : Je le sais j'abuse, excuse-moi, mais ne serait-il pas possible d'inverser l'ordre des messages : faire passer les derniers postés en premier ?
Bonne journée !

5. Fitis 24/11/2015

Oui, c'est assez impressionnant. Je n'ai pas la connaissance d'une publication sur d'autres espèces adoptant ce comportement. Cependant, on peut imaginer que certaines remodèlent également leur habitat mais sûrement d'une façon moindre par rapport au C.compressus (on peut le constater en captivité). Je pense que cela peut s'expliquer par le fait que l'espèce C.compressus utilise la plupart du temps des coquillages de Nerita qui sont souvent de petite taille et pas forcément très adaptés , d'où la nécessité d'aménager l'intérieur afin d'obtenir plus de place pour l'abdomen et éviter la dessiccation (problème qui se pose moins chez les espèces de la zone Indo-Pacifique par exemple compte tenu de la diversité des coquillages).

6. Marikar 24/11/2015

Je connaissais les "vacancy chains" (chaînes de vacance fait un peu trop Club Med je trouve...) mais là je dois dire que je suis carrément scotchée par le "remodeling" des coquilles effectué par C.compressus ! Cela m'a peut-être échappé mais est-ce la seule espèce à avoir ce comportement ou la seule espèce à avoir été étudiée ?

8. Marikar 23/11/2015

J'avais bien lu cet article http://www.ots.ac.cr/rbt/attachments/volumes/vol20-2/08-Ball-Crabs.pdf mais apparemment l'usure constatée de la columelle (donc pas au niveau des yeux...) serait due à des agents chimiques (lesquels ?) ou à l'abrasion mécanique des appendices du BHT. Et non pas à un acte "volontaire" ! J'attends donc avec intérêt l'article dont tu parles !

9. Fitis 20/11/2015

Oui, j'ai remarqué que certains façonnaient leur coquille. Il y a eu un article scientifique qui a été écrit sur le sujet (pour les Coenobita compressus qui sont visiblement les maîtres en la matière). J'essaierai de faire un résumé si j'ai le temps.

10. Marikar 20/11/2015

As-tu déjà remarqué que les BHTs finissaient souvent d'adapter leur coquille à leur goût ou à leur morphologie propre ? Plusieurs de mes cocos ont fait (en grignotant ?) une nette échancrure juste au-dessus de leurs yeux dans leur coquille ! Je suis sûre que, quand je leur avais données, les coquilles de bulots n'avaient pas cette échancrure !

11. coco 16/05/2015

coucou je suis encore au collège et ma mere a accépter que j'ai des bernard l'hermite selon vous combien devraige en avoir et avez vous des conseil?

12. Clara (site web) 03/05/2014

j'ai 2 bernard l'hermite.depuis le 30 avril ils ne bougent pas beaucoup.Est ce que je peux les prendre en main régulièrement et les faire bouger dans s'est cas la????????????????????????????????????

13. Lilou 03/05/2014

Bonjour,

Je voulais juste savoir si mes BHTs peuvent s' installer dans des coquilles d 'escargot ?

Cordialement,

Lilou

14. Caro 01/05/2014

Bonjour, que pensez vous des coquilles customisées? Histoire que ça intéresse aussi les enfants ! Et les transparentes? Merci!!!!

15. lorelei 06/04/2014

bonjour,
mon BHT a perdu la couleur de sa coquille, est ce que c'est grave?

16. Clément 09/11/2013

Bonjour,

Pour ma part j'ai commandé 9 coquilles pas cher (et de grandes tailles) chez decoshells.com.
Vraiment top. Le responsable n'a pas hésité à m'appeler plusieurs fois pour être sûr que ma commande soit en totale adéquation avec mes besoins, geste commercial, gentillesse et professionnalisme.
Très bonne adresse ;)
A+

17. Aurore 03/11/2013

Bonjour!
J'ai récupéré une coquille de bullot pour mes BHT, mais elle pue vraiment... Je l'ai fait bouillir, je l'ai même nettoyée au vinaigre (puis rincée abondamment bien sûr)... et elle sent toujours très fort!
Auriez vous une astuce pour se débarasser au max de l'odeur?

Merci!

18. Depierre clélia 01/10/2013

J'ai un rugosus et j'ai mis une carapace comme il aime (turbo segosus) car je l'ai acheté avec une coquille peinte et j'ai lu que ce n'était pas bon pour lui et il est tout de suite allé dedant! je suis contente ! merci beaucoup, très bon site !

19. lemaire 05/07/2013

Bonjour :)
Je projette d'acquérir des BHT dans les prochains mois, et j'essaye d'apprendre un maximum sur eux, pour subvenir à leur besoin. Votre site m'aide beaucoup à avancer dans mes recherches. Vous répondez très bien aux questions posées et je vous en remercie :p

Je voudrais néanmoins savoir une chose. Vous avez eu sans doute tout sorte d'espèce de BHT, donc pour commencer vous conseillez quel type de spécimen ?
Je cherche avant tout, des BHT qui ne soient pas trop nocturne, plutot actif mais calme (pour éviter les bagarres)... Oui, des BHT "parfait" pour commencer ^^

J'avais aussi d'autres questions sur les coquilles : pour les bulots, vous dites qu'il faut enlever un maximum de résidus et pour le reste faire chauffer les coquilles dans de l'eau chaude.... cela suffit ? les coquilles seront abîmées... le vernis n'est pas conseillé je suppose car cela est trop toxique. Que conseillez-vous pour rendre au mieux de belle coquille ?

Prochainement, je compte aller au bord de mer et ramasser quelques coquillages. Est-ce conseiller de les prendre pour les BHT ? Même méthode pour les nettoyer ?

Merci de vos réponses d'avance :p

marie

20. cryst 06/06/2013

Bonjour,si je peux vous donner un conseil surtout ne commander RIEN chez HERMY.FR,nous sommes plusieurs clients a avoir payé des colis jamais arrivé chez nous,ce site a encaissé notre argent,ne répond pas à nos mails de réclamations,personne décroche à nos appels téléphoniques et si ils répondent c'est pour se foutre de nous....Donc sincèrement banissez ce site!!!!!!

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau