Taxonomie et phylogénèse

Règne : Animalia

Embranchement : Arthropoda

Sous-embranchement : Crustacea

Classe : Malacostraca

Sous-classe : Eumalacostraca

Super-ordre : Eucarida

Ordre : Decapoda

Sous-ordre : Pleocyemata

Infra-ordre : Anomura

Super-famille : Paguroidea

Famille : Coenobitidae

Genre : Coenobita (Herbst, 1791)

 

 

La taxonomie du Coenobita (classification phylogénétique) :

¤ Détails phylogénétiques

        Les Bernard-l'hermite terrestres font partie du genre Coenobita. Les Bernard l'Hermite Terrestres (Coenobita sp.) sont très proches des Crabes des Cocotiers et forment ensemble la famille Coenobitæ.

       Cette famille appartient à l'embranchement des Arthropodes, qui composent plus de 80% de la faune terrestre. Comme on le sait, le genre Coenobita appartient au sous-embranchement des crustacés. Les crustacés (Crustacea) sont des arthropodes, c'est-à-dire des animaux dont le corps est revêtu d’un exosquelette chitinoprotéique appelé exocuticule et souvent imprégné de carbonate de calcium. Il est plus ou moins rigide sauf en certaines zones qui demeurent souples et permettent l’articulation des différentes parties du corps ainsi que des appendices et autorisent les mouvements. Cette cuticule (à ne pas confondre avec la carapace) constitue un squelette externe peu extensible qui rend nécessaire le recours à des mues pour réaliser la croissance linéaire.

        Parmi les crustacés, nos Bernard l'hermite appartiennent à l'ordre des décapodes. Les Decapoda (du grec déca, dix, et pous, podos, pied) sont par définition des crustacés possédant 5 paires de pattes (donc 10 pattes au total). Cet ordre comprend notamment quelques crustacés bien connus, tels que les galathées, les crabes, les crevettes, les écrevisses ou encore les homards et langoustes. On les qualifie dans le langage courant de décapodes qui désigne également le groupe des Sepiida, des mollusques céphalopodes.

        Enfin, les Coenobita font partie de la superfamille des Paguroidea. La super-famille des Paguroidea regroupe des crustacés décapodes dont les plus connus sont les bernard l'ermite ou pagures qui ont besoin d'une protection externe pour protéger leur abdomen. La super-famille compte d'autres espèces portant des noms particuliers plus ou moins connus : les crabes de cocotier et les crabes royaux.

 

¤  Une histoire évolutive ...

        Les Coenobitae dérivent d'un ancêtre commun avec les Bernard l'hermite marins actuels. Les Coenobitae font partie des rares crustacés à être adaptés à la vie terrestre. Il semble que cette adaptation des branchies à la vie terrestre soit assez récente, les premiers fossiles retrouvés de Coenobita datent du Miocène inférieur. Une transition réussie de la vie aquatique à terrestre nécessite un certain nombre d'adaptations physiologiques : certaines qui sont immédiatement essentielles pour la survie hors de l'eau, d'autres qui sont moins importantes dans l'immédiat et peut être développées progressivement sur une période beaucoup plus longue de l'adaptation. On peut dire que le Crabe des Cocotiers est la forme la plus évoluée des Coenobitae car le port d'une coquille a disparu.

  • Annexe I : Evolution et adpatation à la vie terrestre chez l'infraordre des Anomura
Infra-ordre Anomura Affinité terrestre Premiers fossiles retrouvés
Superfamille des Coenobitoidea : / /
Famille Coenobitae T3-T4 Miocène inférieur
→ Famille Diogenidae T1-T3 Crétacé supérieur
Superfamille Galatheoidea / /
→ Famille Porcellanidae T1 Crétacé supérieur

 

  • Légende :    T1 → espèces aquatiques mais peuvent survivre à une sortie brève de l'eau.

                           T2 → espèces amphibies, peuvent sortir de l'eau durant des périodes  longues au niveau des zones intertidales en respirant l'air.

                           T3 → espèces amphibies qui ont une activité terrestre principale mais qui demandent un accès régulier à de l'eau stagnante (souvent dans les terriers) pour s'immerger. Espèces supratidales.

                           T4 → espèces terrestres qui ne nécessitent pas d'immersion dans les eaux stagnantes mais qui ont besoin d'un point d'eau pour se reproduire.

 

1471-2202-9-58-1

6702a02figure1

6702a01figure4

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site