Coenobita perlatus

Coenobita perlatus 

  • Nom scientifique : Coenobita perlatus (H. Milne Edwards, 1837).

  • Nom vernaculaire : Il est parfois appelé : le Bernard l'hermite terrestre "fraise" ("Strawberry crab") en raison de sa couleur rouge prononcée parsemée de granulations blanches. Il est très apprécié par les terrariophiles pour sa beauté.

  • Biotope et écologie : Le Coenobita perlatus est une espèce inféodée aux rivages côtiers. L'espèce est présente au niveau des plages tropicales coraliennes humides. Le Coenobita perlatus peuple de nombreuses îles et atolls du Pacifique Sud. Il apprécie particulièrement l'environnement des dunes sableuses parsemées de végétation et peut s'aventurer dans les forêts de broussailles très proches des côtes. Il ne s'éloigne jamais trop du rivage : l'espèce a en effet une affinité littorale marquée. Présent dans les zones supratidales. Il se cache souvent durant la journée sous la litière. En Australie, les C.perlatus sont limités aux îles et aux récifs de la Grande Barrière de Corail. 

          Le C.perlatus nécessite l'accès régulier à l'eau de mer ou à des eaux à forte salinité. L'espèce étant principalement nocturne, elle s'enfouit durant les journées chaudes dans le sable humide ou sous des abris tels les rochers calcaires afin d'éviter les pertes d'eau et de conserver une température fraîche. L'après-midi en effet, le soleil des tropiques est dangereux pour les Coenobita car leurs branchies nécessitent une certaine quantité d'humidité pour fonctionner. Des colonies de centaines d'individus abondent sur le rivage à la tombée de la nuit. Des migrations vers la mer sont observées pour pondre les œufs mais aussi pour renouveller l'eau dans la coquille.

     

Perlatus wallpaper 6

                                   Les C.perlatus s'activent à la tombée de la nuit, à la recherche de nourriture aux abords de la plage.

  

  • Répartion/Distribution géographique : Région Indo-Pacifique : Japon (îles Ryukyu), présent en Australie (Queensland), Indonésie, Loyauté, Salomon, Fidji, Samoa, Polynésie française (Tuamotu, Marquises, Gambier, îles Australes, Société...), Nouvelle-Calédonie, Îles Christmas, îles Coco, Îles Aldabra, Seychelles, Mayotte, Nord de Madagascar, Île Maurice, Sri Lanka, Afrique de l'Est (côtes du Kenya, Tanzanie)  ... Présent dans la zone Pacifique à environ 1 600 miles au Nord-Est de la Nouvelle-Zélande, à peu près au-dessus de la ligne de lattitude 10 degrés. Commun sur les rivages des îles du Pacifique Sud.

perlatus vrai

 

  • Alimentation : Le C.perlatus cherche la nourriture dans les zones intertidales et supratidales (dunes, zones sableuses, zones buissonneuses) en période nocturne. Il demande une alimentation riche en produits maritimes. Il consomme à l'état naturel des oeufs de tortues et de sternes, des charognes de petits animaux marins comme des tortues échoués, des poissons, des crabes marins (observé en Australie, au niveau de la Barrière de Corail), des matières fécales de tortue ou d'oiseaux, des algues en décomposition, des brindilles sèches, le fruit du Pandanus, noix de coco ... Les C.perlatus sont détrivores et sont de véritables "éboueurs des plages".

    Kiritimati - hermit crab feast

Les C.perlatus sont particulièrement friands de produits maritimes. Ici, ils se délectent d'un poisson échoué. © Mingxi Yang.

 

  • Longévité : Le Coenobita perlatus peut atteindre 25-30 ans à l'état sauvage. En captivité, sa longévité est beaucoup plus réduite compte tenu de sa fragilité et de ses besoins spécifiques.

  • Comportement/Maintenance : Le Coenobita perlatus est une espèce nocturne mais possédant une activité diurne non négligeable. L'espèce est grégaire, très sociale vivant dans des colonies pouvant atteindre des centaines d'individus voire plus. L'aspect de groupe est donc important. Le C.perlatus  peut produire du son (chirping). Bon grimpeur, le C.perlatus ne rechigne pas à quelques séances d'escalade.

       C'est une espèce assez délicate à conserver, je ne la conseille pas aux débutants malgré sa beauté indéniable ! Il demande en effet une température élevée (26-32°C), de l'eau de mer en permanence (à forte salinité), une humidité élevée (supérieure à 80 %) et des apports d'aliments marins. Il doit pouvoir s'immerger  dans l'eau de mer. L'espèce  est très timide pour les petits spécimens et n'aime pas être manipulée. Il demande avant tout un substrat de sable mais une zone "boisée" sur une partie du terrarium est appréciée. Un individu peut vivre jusqu'à une trentaine d'années.

IMG_1412

Perlatus wallpaper 4

                                          Les Perlatus ont un instinct grégaire important. Ils vivent souvent dans des colonies imposantes.

  

  • Coquilles préférées : Chez l'adulte, le choix est essentiellement du Turbo sp. comme le Turbo setosus ou Turbo petholatus voire des Tonna sp. Chez les juvéniles, le choix est beaucoup plus important : Murex sp., diverses coquilles de forme allongée ...

  • Taille et poids adulte : Les adultes peuvent atteindre jusqu'à 80-120 mm de long (longueur maximale de l'avant du céphalothorax de 18 mm) et un poids de plus de 80 g.

  • Autres Caractéristiques physiques : 

     Couleur de l'exosquelette et aspect général :L'espèce est très facilement reconnaissable, arborant une couleur rouge flamboyante, rouge-orangée le plus souvent. Des granulations blanches proéminentes sont disséminées sur l'ensemble de l'exosquelette. 

    → Yeux et pédoncules oculaires : Les yeux sont souvent "gris métallisés" mais parfois noirs. La base des yeux (pédoncules oculaires) est rouge, orangée voire jaune. Les pédoncules oculaires sont comprimés latéralement, à section non cylindrique.

    → Antennes : Le C.perlatus possède des antennes rouges-orangées flamboyantes. La base des antennes est de couleur rouge, orangée voire jaunâtre. 

    → Pinces : Des stries sont présentes sur la pince gauche (4 à 7). La pince gauche est plus grande que la droite comme pour tous les Coenobita. La pince gauche, la plus forte, convexe, est garnie de tubercules perliformes sur sa face externe. Le bord dorsal interne des deux pinces porte une brosse de soies (setae).  

    → Pattes : Les pattes sont puissantes adaptées à l'escalade. Le propode du P3 gauche est à face externe convexe et bord dorsal arrondi. 

    → Abdomen : L'abdomen est assez court, asymétrique et compact.  

     

Hermit_Crab_by_Exitialis

Un Perlatus à l'âge adulte. © Exitialis.

 

Anatomie d'un Perlatus. © Poupin.

 

   ♦  Les formes juveniles :  Les juvéniles C.perlatus sont au départ de couleur blanche puis vont progressivement acquérir leur couleur adulte rouge au fil des mues. Les antennes sont quant à elles de couleur rouge dès les premiers stades ce qui permet de ne pas les confondre avec d'autres espèces telles que les C.rugosus. Voici une série de photos de jeunes C.perlatus, on peut observer que le changement de couleur semble s'opérer :

Hermit crab

 

Alaka Prodhan, Flickr, îles Cook, lien Flickr intégré.

 

Hermit crab

© Saggles, îles Cook, lien intégré Flickr. 

 

 

  ♦ Variations chromatiques :

Il existe des variations chromatiques au sein de l'espèce C.perlatus qui présente généralement une couleur rouge-orangée. Cependant, ce ne sont pas des sous-espèces. On trouve en effet des "Black Perlatus", des spécimens de couleur foncée, arborant une couleur rouge/noire marquée ainsi que des C.perlatus (parfois appelés à tord "albinos) plus ou moins blancs. Il existe donc toute une variation de coloris chez le C.perlatus allant du blanc crême parsemé de rouge jusqu'au rouge-noir profond.

4199_1116842998591_1152473470_30427383_5669347_n

↑  "Black Perlatus.", Felix J.Wang.  

 

↑  Ci-dessus, un "Black Perlatus" et un Perlatus "albinos".  © J.Wang.

 

↓  Ci-dessous, on peut observer des Perlatus de couleur plus ou moins blanche, des Seychelles :

Perlatus wallpaper 3

hote-eminent-d-aldabra-le-bernard-l-hermite_940x705

 

Galerie Photo :

Perlatus

Perlatus wallpaper 2

Perlatus 1 wallaper


strawberry-hermit

 

Lobby Loves Wine's Glamor Shot 1

Lobby      Contemplates Life

aldabra-heberge-differentes-especes-de-bernard-l-hermite_940x705

 

 

 

Commentaires (10)

1. Jaycko 02/07/2014

Bonjour, j'élève pour le moment 3 perlatus dans un terrarium de 60/45/45 et j'aimerais savoir jusqu'à combien de coenobita pelatus je pourrais mettre dans mon terrarum étant donné leur taille. Merci d'avance

2. sandra 10/04/2014

Bonjour ,
Apres un séjour aux Maldives nous avons découvert le Bernard l'Ermite.
Nous venons d acheter deux BH Perlatus.
Votre site m a beaucoup aidé a comprendre comment les élever.
Cependant j ai quelques questions :
-les miens sont assez gros , d après leurs tailles , puis je connaitre leurs ages ?
-Vu leurs grosse taille , vont ils encore changer de coquille?
-Je n en n ai que deux , cela suffit t-il ou dois en acheter un peu plus ?
Merci beaucoup .
A très bientot !

3. Lulu 25/11/2013

Pour le bain du perlatus il lui faut de l'eau salée ?

4. J-Pierre & Jérémy 09/10/2013

bonjours, tous d'abord félicitation pour le site, il est très bien fait et utile pour les débutant.
ensuite nous avons 2 perlatus dans un vivarium de 60x30x40.
et pour ceux qui serait dans la région de marseille, il y a aussi un autre revendeur sur Aix qui est le Tropicana.
j'aurai une question si quelqu'un peu repondre, qu'elle quantité et à qu'elle fréquence faut-il les nourrir.
en lisant un peu plus haut, je pense qu'il vaut les nourrir le soir, mais tous les soir?

5. marion 07/04/2013

Bonjour, je suis nouvelle sur le forum et j'envisage d'acheter des BHT dans un avenir proche. j'ai deja le terra. J'ai lu beaucoup d'informations sur les bht et je pense prendre des perlatus. Je voulais savoir si pour débuter avec les bht c'était bien ? Comment est le comportement des perlatus ? (je suis au point avec le taux d'humidité, la température, l'alimenation ...). J'ai lu qu'ils aimaient l'eau de mer. Ca tombe bien j'habite en Bretagne. est ce que de l'eau de mer direct c'est bon ou faut le sel qu'il y a sur hermy par exemple ? Merci

6. juju 18/10/2012

bonjour
si vous cherchez des bernards l'hermitte perlatus, on peut en trouver a Marseille à l'animalerie Animarium dans le 8e à ste anne

7. tomas 14/06/2012

Bonjour je voudrais savoir si par asard il y a un elevage de BHTperlatus dans le rhone merci a tous, et j'adore votre site, a+

8. grosha 08/04/2012

Bravo pour cette page !
Je cherche des renseignements sur la répartition des décapodes terrestres aux Marquises. D'après ce que je trouve sur le net il y a le birgus et Coenobita perlatus, pouvez vous me confirmer cela ?

9. Béard 23/04/2011

BJS à vous.
tout comme vous ,je suis à la recherche de Perlatus dans les bouches du rhône, car l'envois à cete saison semble risquée et de+ dans quel état seront mes perlatus?
je remercie toute personne pouvant m'aider dans ma recherche.

cordialement à tous!
alain.beard@orange.fr

10. Béard 09/04/2011

oû trouver un magazin de vente de Perlatus dans les bouches du rhône Merci

Vous devez être connecté pour poster un commentaire