Coenobita spinosus

Coenobita spinosus

© Photo de C.spinosus, îles Marshall, Island Life, Flickr.

 

        Voici quelques renseignements sur une espèce méconnue : le Coenobita spinosus. D'un aspect massif, ce Coenobita se caractérise par l'impression épineuse de son exosquelette (d'où son nom de "spinosus" du latin "épine"). Très adapté à la vie terrestre, vivant essentiellement dans les îles du Pacifique, le Coenobita Spinosus est encore énigmatique.

Publié en Janvier 2011. 

  • Nom scientifique : Coenobita spinosus (H.Milne Edwards, 1837). Il tire son nom du latin "spina" signifiant épine". On comprend mieux cette appelation par l'aspect général du C.spinosus compte tenu du fait qu'il semble être recouvert d'épines (ce ne sont en réalité que des setae, une sorte de pilosité chez les arthropodes).

© Systématique et Ecologie des Crustacés Décapodes et Stomatopodes de Polynésie Française, Joseph Poupin, 2005.

 

 

  • Répartition et distribution géographique : Peuplant le Pacifique occidental, on le trouve dans de nombreuses îles. Commun en Polynésie, il est par exemple présent à l'est de la presqu'île de Tahiti (Taraveo), à Moorea, à Wallis et Futuna (Alofi), dans les îles Australes. On le retrouve également à Tuamotu, à Vanuatu, aux îles Fidji, au Samoa, au Tonga, en Micronésie, aux  Mariannes du Nord , îles Cook, îles Marshall, Guam, île Pitcairn, Nouvelle Calédonie.... Quelques rares spécimens auraient été observés au Japon. Semble commun dans le Pacifique Sud même s'il est souvent mésidentifié avec le Coenobita cavipes.

 

  • Biotope et environnement : Aussi appelé "Coenobite des Forêts" ou "Bernard l'hermite des Forêts", il affectionne le plus souvent les milieux forestiers côtiers humides et sombres notamment les forêts des basses montagnes mais on le trouve aussi quelques fois sur les falaises humides, les plages du lagon et la végétation humide. Excellent grimpeur, l'espèce est parfois observée dans les arbres. Présent à plus de 200 m de la côte, l'espèce est  marquée par une forte affinité terrestre. Le Coenobita spinosus utilise des coquilles d'achatine (Achatina fulica), Turbo setosus ou des écorces de fruit sec pour protéger son abdomen mou. Il n'hésite pas à abandonner provisoirement cet abri pour s'échapper rapidement. Il apparaît donc comme une espèce intermédiaire entre les Coenobita classiques qui se protègent constamment par une coquille et le Crabe des cocotiers (Birgus Latro) qui a définitivement abandonné cette protection.

coenobita_spinosusL'espèce Spinosus affectionne le milieu forestier bordant les côtes. © J.Poupin, Taravao, Tahiti.

 

 

  • Caractéristiques physiques :

    Aspect général de l'exosquelette : Le Coenobita spinosus présente une grande variété chromatique, un important polymorphisme au niveau de l'exosquelette. De remarquables nuances de couleur sont présentes chez certains spécimens. Le Coenobita spinosus est le plus souvent brun mais peut être de couleur noire, rouge-orangée avec des reflets jaunes... Il arbore parfois des magnifiques nuances de rouge-orangé sur la face antérieure des pattes et pinces.  L'espèce se caractérise également par sa forte "pilosité" (setae très développées) en particulier sur la face externe des pinces. L'écusson céphalothoracique est fortement convexe. La partie antérieure du bouclier thoracique est quasi-lisse, remarquablement bombée. Des granulations sont présentes sur l'exosquelette. 

    Yeux et pédoncules oculaires : Les yeux sont de forme allongée et de couleur noire ou brune. Les pédoncules oculaires revêtent la même coloration que le reste de l'exosquelette (brun, rouge-orangé ...). Les pédoncules oculaires sont comprimés latéralement, à section non cylindrique. Une bande noire est souvent présente sous l'oeil mais pas toujours. 

    Antennes : Le Coenobita spinosus possède de longues antennes. Les antennes latérales, les plus longues, présentent une coloration noire à leur extrémité. La base des antennes latérales et médianes est jaune-orangée ou jaune-ocre. L'acicule antennaire est fusionné avec le second segment du pédoncule de l'antenne.

    Pinces : La pince gauche est légèrement plus grande que la pince droite comme pour tous les Coenobita. La face externe de la pince droite convexe, est garnie de tubercules pileux. Le bord dorsal interne des deux pinces granuleuses présente une brosse de soies (setae). 

     

               La pince gauche de Coenobita spinosus :

                                      © J.Poupin.

 

Pattes ambulatoires : Les 2ème et 3ème paires de pattes (P2-P3) sont très pileuses avec des crêtes latérales sur les mérus (4ème segment de la patte en partant du bas) et des tubercules sur les articles distaux. Mérus de P2 à bord dorsal caréné ; propode (2ème segment de la patte) à face externe convexe et bord dorsal arrondi.

 
Abdomen : Son abdomen est très court, il n'utilise que des coquilles de très petite taille par rapport à son thorax. 
 

 
 

                  L'abdomen de Coenobita spinosus :

           © J.Poupin, femelle C.spinosus, Taravao, Tahiti.

 

Taille : Le Coenobita spinosus peut atteindre une taille conséquente. Sa carapace (recouvrant le céphalothorax) peut mesurer de 10-25 mm pour une longueur totale pouvant aller jusqu'à 100-160 mm.
 

  • Alimentation :  Se nourrit de fruits, plantes et d'animaux en décomposition (charognes).

  • Comportement : Le Coenobita spinosus est une espèce discrète, capable de vivre provisoirement sans abri pour son abdomen. Espèce qui ne semble pas très timide. Excellent grimpeur. Peut être actif durant la journée mais globalement nocturne. Espèce robuste, puissante et rapide. Durant la journée, se cache dans un terrier sous des feuilles mortes. Durant les mois les plus froids, il peut d'ailleurs se produire une "mise en veille " prolongée. Le Coenobita spinosus vit souvent dans des colonies. Il est capable d'abandonner sa coquille ou écorce de fruit provisoirement.

 

Un C.spinosus dans une coquille en noix de coco,

 March29crab2-297x446

 

Une rencontre entre un Spinosus et un Rugosus, Vanuatu, photo de Trashyhonky.

54964381rtqswm_ph1_rkqrkrakstp

 

 

Galerie Photo de Coenobita spinosus :

Photographies de C.spinosus au Samoa par JackyDZ, intégrées à partir du site Flickr :

Hermit Crab

Hermit Crab

 Andrew Baldock, Flickr, Fidji

strange hairy hermit crab that lives on land

Curt Fiedler, Flickr, Guam

He's got a crush...

Pixipowers, Flickr, FidjiHermit

 

Photographies de C.spinosus, îles Marshall par Island Life, intégrées à partir du site Flickr :

Coenobita spinosus

494046765_7be8b5726d_z

571684760_b7c4760586_z

Photographies de C.spinosus, Moorea et îles Australes, de J.Poupin.

coenobita-spinosus-moorea-bacchetl coenobita-spinosus-alofi

Poupin, Gambier

1007_415852031802551_804906093_n

i-coenobita-voir-spinosus-caledonie-hienghene-barrault-9

i-coenobita-voir-spinosus-caledonie-hienghene-barrault6

i-coenobita-voir-spinosus-caledonie-hienghene-barrault

yj

 

Photographies de C.spinosus, Vanuatu, Trashyhonky

54967710oajxgk_ph1_rkqrkrakstp

 

coenobitaspinosus_rubra_1_rkqrkrakstp 

 

54964428golyxi_ph_rkqrkrakstp

 

69582_536454463065494_410048055_n

cspinosus_pix16cspinosus_pix15

 

 

Photo Ultrapanavision, Flickr, île Pitcairn.Henderson, Pitcairn Islands

 

Photographie de C.spinosus fortement mélanisé aux îles Tonga par Lumbarius, Flickr.

A hermit

 

Photographie de Possy's Pics, Vanuatu, lien intégré Flickr :

Hermit Crab

 

Photographie de Ross, Vanuatu, lien Flickr intégré : 

Escape

 

Photos du Web :

 

#dukduk (hermit crab) or #ayuyu (coconut crab). Who knows. Haha. Bye bye crabby pants. Let him/her go.

James Bamba, Flickr

 

spino

Baby-Coconut-Crab-1024x768

u-u--u

s1_rkqrkrakstp

ootoge002

imgfaune5355_b0c5f6

ptg00137796spino3

kaveu__-_03kaveu__-_02-d23315

 

IMGP1200

cspinosus_pix13

8095491011_88bc658bdf_b

bernardlhermite

cspinosus2

389782_241046599283096_735357284_n

 

Vidéo de Coenobita spinosus dans une coquille d'Achatine sur l'île Huahine en Polynésie Française :


  Sources : - Une partie des photos proviennent de clichés personnels d'un habitant de Tahiti : http://outdoors.webshots.com/album/54964009meQEhH

                - http://decapoda.free.fr/illustration.php?n=7&sp=188

                - Photos Flickr d'Island Life  :  http://www.flickr.com/photos/island_life/sets/72157594569645353/?page=2             

                - http://recif-tapete.fr/post/2009/02/11/Bernard-l-ermite-terrestre-en-Polynesie-francaise-2/2

 

 

 

 

 

Commentaires (4)

1. Fitis 18/02/2012

Thanks !

2. Felix J.Wang 05/07/2011

Beautiful pictures !

3. Fitis 30/04/2011

Merci beaucoup pour votre commentaire !

4. la Créature des Marais 29/04/2011

Magnifique ! (Allez hop, en lien sur mon blog).

Je vais visiter davantage ce superbe site...

Bravo pour cet ouvrage.

Vous devez être connecté pour poster un commentaire