Espèces et besoins spécifiques

 

Les espèces principales avec leurs besoins spécifiques :

Nom de l'espèce Distribution géographique Biotope et milieux naturels Eau consommée Eau de la coquille Remarques
Birgus latro Région Indo-Pacifique

 

Plages et intérieur des terres

 

Eau douce Pas de coquille Le plus grand des arthropodes terrestres. 
Coenobita brevimanus

 

Région Indo-Pacifique

 

Forêts côtières denses Eau douce

Eau douce

([O] < 762-908)

Le plus grand des BHT. Demande un taux élevé de protéines.
Coenobita cavipes Région Indo-Pacifique
Plages et abords (mangroves, dunes, forêts côtières) Eau douce ou de mer

      Eau    saumâtre

([O] < Eau de mer)

/
Coenobita clypeatus

 

Caraïbes, Golfe du Mexique

 

Plages et intérieur des terres Eau douce

Eau douce

([O] < 915-945)

Espèce résistante, demande un taux élevé de protéines.
Coenobita compressus

 

Côtes Pacifique de l'Amérique

 

Plages Eau de mer NC /
Coenobita perlatus

Région Indo-Pacifique (Australie)

Plages, dunes, atolls, petites îles

Eau de mer

Eau de mer

([O] > 970-1260).

Demande une humidité et une température élevées ainsi que de l'eau de mer et des produits de la mer.
Coenobita pseudorugosus

 

Océan Indien

 

Plages et abords Eau douce ou de mer NC /
Coenobita purpureus

 

Japon, Asie Orientale

 

Plages et abords (forêts côtières) Eau douce ou de mer NC /
Coenobita rugosus

 

Région Indo-Pacifique

 

Plages et abords (dunes, mangroves, forêts côtières) Eau douce ou de mer

 

Eau saumâtre ([C] < Eau de mer)

 

Espèce résistante, très active. Aime vivre en groupe.
Coenobita scaevola

 

Mer Rouge et Mer d'Oman

 

Plages Eau de mer Eau de mer Seule espèce désertique.
Coenobita spinosus

 

Région Indo-Pacifique

 

Forêts côtières denses Eau douce Eau douce Espèce avec beaucoup de setae (aspect "poilu").
Coenobita violascens

 

Région Indo-Pacifique

 

Mangroves et abords des plages Eau douce ou de mer (saumâtre) Eau saumâtre Espèce qui demande de l'eau salée et un habitat proche des mangroves.
 

 

  • Légende :

             - NC : Pas d'informations.

             - [O] : Osmolarité en milliosmoles par Litre (mosmol/L).









Commentaires (14)

1. tinta 06/07/2015

Mogui , oui le rugosus à besoin d'eau de mer, voir eau saumâtre (moins concentrée en sel)
c'est plus simple à faire qu'on le crois et peu couteux, du sel pour aquarium marin dilué dans de la volvic et voilà.

2. Mogui 28/06/2015

Le rugosus a besoin de bain a ´leau de mer?

3. Tom 16/05/2015

Bonjour avant toute chose bravo pour votre site très complet mais je ne trouve pas de renseignement sur l'environnement nécessaire pour le variabilis (que je compte me procurer comme premier BHT

4. bernardino 01/02/2013

les brevaminus n' ont-ils qu'un besoin exclusif d'eau douce ou bien également d'eau de mer 1 fois par
semaine ?
hermicalement

5. Léa 13/01/2013

Bonjour, es que le Coenobita Purpureus consomme de l'eau de mer ? Et si je donne pas d'eau de mer peut-il mourir ?
Cordialement Léa

6. Léa 27/12/2012

Bonjour,
Je pense adopter un coenobita brevimanus et un coenobita clypeatus. Je peut les mettre ensembles, ils ne vont pas se battre ? Si je ne donne pas d'eau de mer au clypeatus, il peut mourir ? Et le brevimanus à besoin d'eau de mer lui au quotidien ou pas du tout ? Merci pour la suite, et très bon site, continuer ainsi.

7. Fitis 19/03/2011

L'eau de mer est recommandée de temps à autre pour les Coenobita clypeatus. L'espèce n'en a pas un besoin quotidien vital mais régulier (1 fois par semaine par exemple). Il est bon de donner de l'eau de mer car : cela régule l'équilibre osmotique en apportant certains ions en forte quantité comme le sodium et le chlore, élimine certains parasites et cela semblerait faciliter la mue (facilite le délestage de l'exosquelette).
Ne vous encombrez pas des histoires d'osmolarité, il suffit d'acheter du sel d'aquariophilie puis en diluer 33g sec (soit 38 g dans des conditions normales) par litre d'eau douce. Vous obtiendrez donc une solution proche de l'eau de mer prête à l'emploi.
Le Coenobita clypeatus utilise majoritairement de l'eau douce pour leur eau de coquille, en effet.

8. yh 19/03/2011

Bonjour;
Est-i necessaire de donner de l' eau de mer au Coenobita clypeatus
qui selon les informations ne sembles pas en avoir besoin?

J' ai du mal a comprendre les histoires d' osmolarité :
L' eau de coquille du Coenobita clypeatus est elle vraiment de l'eau douce?

9. Fitis (site web) 18/11/2010

Ok merci pour ce renseignement Felix !

10. Félix J.Wang 17/11/2010

Coenobita purpureus consomme eau de mer

11. Fitis. 12/09/2010

Ah oui, effectivement si vous êtes chimiste, c'est normal que vous ayez trouvé cela un peu confus !
Il n'y a pas de problèmes, si vous avez d'autres remarques ou même des questions, n'hésitez surtout pas !
Vous avez raison d'être passionné de C.Brevimanus, c'est vraiment une espèce très belle et intéressante à observer, qui plus est, c'est la plus grande par la taille. Je vous remercie pour vos commentaires.

Cordialement, Alexandre.

12. Benoît 12/09/2010

Bonjour Fitis,
Ce n'était nullement une critique, juste une remarque, étant chimiste (mais également passionné par les BHT, notamment de C.brevimanus), je pensais juste que la notion d'osmolarité pouvait sembler un peu confuse et qu'il aurait été préférable d'utiliser une concentration massique. merci, continuez ce site très agréable à lire.

13. Fitis. 12/09/2010

Merci pour votre message Benoît.

En ce qui concerne cette histoire d'osmolarité, j'ai repris les résultats, abréviations et unités d'une thèse sur les Bernard-l'hermite de Peter Greenaway. L'abréviation "mosm" (milliosmoles) est assez couramment utilisée dans le milieu de la biologie.

Mais vous avez tout à fait raison, une concentration molaire de solution s'exprime en mol/L et non en osmol/L. De plus, ici la solution étudiée étant globalement de l'eau de mer, l'osmolarité est égale à 2 fois la concentration molaire puisqu'il y a deux ions libérés : le Na+ et le Cl-, donc un coefficient de 2.

Je vais donc modifier cela pour que cela paraisse plus clair !

14. Benoît 11/09/2010

Je trouve votre site très intéressant, et agréable à parcourir, bravo. Par contre exprimer les concentrations de sel en osmolarité (dont le l'abréviation est osmol) n'est pas très clair à mon avis.


Sinon merci pour ces renseignements. Bonne continuation!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×